Black Butler rpg
Oh .. My Lady ? Non, my Lord ?
Qu'importe ! Vous êtes invité sur ce forum. Venez vivre des aventures fantastiques dans l'univers de Black Butler ! Incarnez l'un des personnage du manga ou inventez le votre! Beaucoup de personnages sont disponible alors n'hésitez plus et inscrivez vous !

Black Butler rpg

Entrez dans l'univers de Black Butler, et venez incarner l'un de ses personnages emblématiques ou inventer en un et faites le évoluer!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voyage en Écosse [Pv Alexender]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Ven 8 Aoû - 22:03

La séduisante jeune femme était assise sur le lit. Elle allait partir pour l’Écosse en compagnie du Comte dont elle était amoureuse. Oh ce n’était pas un voyage entre amant. C’était juste parce qu’ils devaient y partir tout les deux pour affaires et qu’ils avaient décidé de se tenir compagnie.
Swan avait avoué la veille ses sentiments au jeune homme. Oh elle en avait honte et en même temps elle était soulagée. Bien sur elle avait compris qu’il ne l’aimerait certainement jamais. Après tout elle était persuadé de ne pas mériter son amour.
En réalité la belle se demandait quelles tenues emporter dans son voyage. Après tout même si ce voyage n’était pas dans le but de séduire le Comte, mais si déjà. Autant lui plaire.
La belle avait créée un véritable ouragan dans sa chambre. Au bout d’un long moment elle avait finit par enfin se décider à prendre des robes assez près du corps et décolletée. Mais tout de même confortable. Une fois que toutes ses affaires furent prêtes elle s’allongea sur son lit en soupirant.
Swan laissa quelques larmes couler sur ses joues blanches. En réalité elle ne savait pas si c’était une bonne chose pour elle de rester si proche de cet homme. La belle Comtesse avait été troublée lors du bal quand il avait posé ses lèvres si douces sur sa gorge nacrée. Ce geste était intime, très intime. Pourquoi avait-il donc fait ça ? Elle ne comprenait plus rien.
La jeune aristocrate finit de se préparer pour le voyage. Elle passa un pantalon et une chemise ainsi qu’un chapeau à large bord pour se protéger du soleil. Nous étions en hiver, elle avait donc aussi passé une longue cape noire et fourrée.
La belle jeune femme aux yeux myosotis attendait donc dans son salon l’arrivée du Comte en buvant quelques verres de vins rouges. Un excellent vin qu’elle faisait venir de France. Elle était extrêmement anxieuse et ne faisait que se tordre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Sam 9 Aoû - 0:54

La soirée de la veille aurait pu être un véritable fiasco si Abigaëlle n'était pas intervenue. Il n'aurait peut-être pas réussi à s'en empêcher. Mordre lui aurait été si simple. Une simple pression sur le tissus de sa peau et le sang serait venu doucement à lui. L'expérience n'aurait pas été désagréable pour la Lady, seulement ils n'étaient pas seuls... Le jeune homme s'en était voulu immédiatement, il avait failli la mordre et aspirer son sang alors qu'elle n'était pas consentante. Le bougre ! Quel idiot ! Il aurait du tenter de se retenir ! Mais non ! Il avait failli perdre son combat contre son démon ! Fou de rage il était rentré accompagné d'Abigaëlle. De retour chez lui il avait fait venir Eléanore qui s'était lovée contre son torse doucement en caressant sa joue. Elle s'était laissée mordre, elle en avait l'habitude après tout. Le lendemain tout sera différent, il n'aura aucun calice à ses côtés. Eléanore et Ludwig ne pouvait pas venir c'était beaucoup trop risqué. Ils étaient tous trois vampires et craignaient donc le soleil.

Le jeune Comte se compromettait tout seul, il avait permis à la Lady Carthew de faire le voyage à ses côtés. Quel idiot ! Il ne supportait pas le soleil !! Le jeune homme s'était vêtu entièrement de noir. Un chapeau haut de forme masquait sa chevelure et le protégeait légèrement des rayons du soleil. Il avait attrapé une paire de lunettes teintés pour ne pas être aveuglés et avait finit par entrer dans la diligence. Une longue capes l'emmitouflait. Une fois arrivé devant la demeure de la demoiselle ce fut le cocher, Nathanael, qui descendit et alla frapper à la porte de la demeure. Il n'avait pas posé de question à son maître, il ne connaissait pas sa nature comme beaucoup de ses domestiques. Le jeune garçon qui devait avoir la trentaine à peine attendit devant le pallier tandis qu'Alexender empoignait sa canne au pommeau d'or. C'était une main gantée de noire qui ouvrirait la portière lorsque Swan arrivera devant. L s'apprêtait déjà à une multitude de question.
Au fond il ne redoutait qu'une chose, qu'il perde le contrôle de lui-même et qu'il... La vide de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Sam 9 Aoû - 18:36

L’élégante jeune femme continuait de siroter son verre de vin tout en repensant à la soirée de la veille. Horrible et en même temps si douce soirée. La belle avait avoué ses sentiments au Comte, il ne l’avait pas rejeté de manière directe, il était resté évasif. Fuyant. Mais par après ils avaient dansé, une valse magnifique et pleine de sensualité. La jeune Lady s’était même blotti contre son torse, ils avaient échangé des confessions qui pouvaient paraître intime. Ils avaient du moins parler librement ce qui était une chose rare et précieuse.
Mais elle avait développée des doutes par rapport à l’aristocrate. Son cœur battant si lentement, sa peau si glacée, le fait qu’il ne sorte jamais le jour. Et surtout ses yeux après qu’Abigaelle l’ai arraché à elle alors que ses lèvres touchaient sa gorge nacrée. Ses yeux étaient rouges.
Swan avait lu beaucoup de légende et tout correspondait. Non elle n’était pas effrayé, juste intrigué. Rien de plus. Non la belle humaine ne pouvait pas avoir peur de cet homme qu’elle chérissait.
Mais le cœur de Swan s’emplissait de joie, elle allait passer un mois au côté du jeune homme loin de Londres. Juste être près de lui était une chose qui la ravissait. En plus le Comte était un homme des plus intéressant et des plus cultivé.
Alors qu’elle finissait son verre, on toqua à la porte. Ça devait être lui. Elle sentie son cœur s’emballer et sans laisser le temps à ses domestiques elle avait saisi ses deux valises et ouvert la porte. Mais son visage restait impassible. La belle Comtesse donna ses valises au cocher qui les chargea avec celles du Comte. Le séduisant Lord lui avait ouvert la porte d’une main ganté, il devait être frileux. Swan entra dans la voiture tiré par quatre chevaux et hocha la tête pour le saluer avant de s’asseoir. L’homme au long cheveux blancs était couvert de pied en cap et aucune parcelle de sa peau n’était visible. Elle ferma alors les rideaux qui donnait sur la rue. Si c’était ce qu’elle pensait, il ne craignait pas le froid mais le soleil qui se réverbérait sur la neige qui était tombée pendant la nuit.

- Bonjour Comte, comment vous portez vous ? Je voulais vous remercier d’accepter ma compagnie lors de ce voyage et d’être venue hier au bal que j’organisais.

Elle lui sourit agréablement puis avisa les vêtements qu’elle portait et releva les yeux pour les planter dans les sortes de lunettes sombres qu’il portait.

- Excusez ma tenue, mais le voyage jusqu’à Édimbourg est long et je me voyais mal le faire serrer dans un corset et prendre toute la place avec de lourdes jupes.

Expliqua-t-elle espérant qu’il ne lui tienne pas rigueur du fait qu’elle préférait le confort au convenance, surtout dans l’intimité d’une diligence. Ses longs cheveux étaient réunis en une simple queue de cheval, nouée par un ruban de la couleur de ses yeux. Swan s’emmitoufla dans sa cape fourrée, le froid était vif, elle souriait au Comte, hésitant à lui poser LA Question.
Car oui elle en était maintenant persuadé, le beau seigneur qui se trouvait en face d’elle était un vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 11 Aoû - 2:11

La diligence avançait au petit trop dans Londres tout était si calme ! Seuls les rayons du soleil venait perturber la journée du séduisant aristocrate. Il pouvait bien se plaindre, malgré cette chaleur presque suffocante dans la diligence il avait du se revêtir d'une lourde cape qui recouvrait entièrement son corps. Il pensait alors que la demoiselle Carthew ne s'en sortirait jamais vivante... Non il réussirait à la tuer sans calice à ses côtés pour combler son besoin irrépressible de sang. Les bâtiments se déroulaient sous ses yeux dissimulés derrière une paire de lunettes sombre de l'époque. Se figeant ensuite il attendit que Swan revienne avec le cocher. Ne trouverait-elle pas ses accoutrements légèrement louches ? Oh et puis au diable tout ce qu'elle pouvait penser de lui, il le fallait c'en était ainsi, il ne désirait pas se faire consumer par le soleil dans sa propre voiture tout de même ! LA demeure de la demoiselle était vraiment belle! mais ce n'était pas le moment de s'arrêter sur des détails.
Nathanael descendit de son banc et s'en alla frapper à la porte. Celle-ci s'ouvrit à la volée et il faillit s'écraser contre terre lorsque la belle lui donna expressément ses valises. Il ne s'était pas attendu à un accueil aussi brusque et précipité... Difficilement et chargé comme un mulet il commença à ranger les affaires de la Comtesse. Enfin après quelques minutes de grand combat avec les valises il remonta sur le fiacre et s'assied sur le banc en reprenant les rênes des quatre magnifiques frisons sombres.

Alexender attendait toujours dans la diligence. Finalement lorsqu'il entendit les pas se rapprocher il porta sa main gantée de noire qui tenait la canne à la portière et l'ouvrit pour que la demoiselle puisse passer. Swan entra alors et fit un bref mouvement de la tête pour le saluer. Une fois qu'elle se fut assise, la demoiselle qui l'accompagnait ferma les rideaux doucement. Alexender se découvrit quelques instant bien que la luminosité l'irritait, et lui baisa délicatement la main en la prenant dans les siennes. Finalement il se rassied en ramenant sa cape contre lui et observait la demoiselle derrière ses lunettes. Il inclina respectueusement la tête et répondit :

Comme vous pouvez le remarquer je me porte bien... Le plaisir est pour moi bien entendu... Je suis navré de vous avoir quitté si prestement hier mais l'alcool a engourdi légèrement mes sens... Et vous My Lady comment allez vous ?

Son sourire le dérida et finalement il balaya ses propos d'un geste de sa main gantée. Le pommeau de la canne frappa contre le toit de la diligence qui démarra au petit trot.

Vous êtes toute excusée Mademoiselle, je ne vous en porte pas rigueur, il est vrai que vous serez plus à l'aise dans une tenue comme celle-ci, du moment qu'elle vous convient elle me convient également.

Il la trouvait réellement séduisante dans de pareils vêtements, une pure beauté. Un instant il repensa à son épouse défunte et sortit sa montre à gousset qui joua une magnifique mélodie. Doucement il l'ouvrit et observa la photo qui y était coincée à l'intérieur. Il eut alors un pincement au cœur. Il se pencha en avant et lui montra sa montre à gousset :

Il s'agit de mon épouse défunte, Elizabeth, et de ma fille, morte elle aussi, Katherine...

Elles avaient été pour lui les femmes les plus belles au monde, celle qui avait fait de lui un être bon mais aussi celles qui l'avait détruit petit à petit. Il la laissa regarder le dessin parfait des deux demoiselles de son cœur. Elizabeth n'avait pas été la femme la plus belle au monde mais sa beauté intérieur faisait d'elle une femme extraordinaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 11 Aoû - 14:19

La belle Comtesse s’était tout de même excusé de lui avoir donné tout ses bagages ainsi d’un coup et l’avait un peu aidé à les mettre avec ceux du Comte qui étaient tout aussi importants. *Le séduisant Lord serait-il coquet *? Ce demanda la belle avec amusement alors qu’elle entrait dans la voiture du bel aristocrate qui hantait ses nuits.
Swan avait saluer le Comte avec respect avant de s’asseoir en face de lui, elle lui avait également demandé comment il allait. En entendant ses excuses, la belle aristocrate eu un petit sourire. Elle garda le silence quelques instants avant de lui demander.

- Ne serait-ce pas une autre soif qui vous tiraillait ?

Demanda-t-elle en plongeant son regard myosotis dans le sien, qui était caché par une paire de lunette sombre. Oui la question n’était même pas subtile. Elle était directe, mais si elle ce trompait alors elle pourrait toujours dire qu’elle parlait de la soif d’être avec sa bien aimé, Abigaelle.
Elle s’excusa également de s’être habillé comme un homme, mais pour un voyage c’était bien plus confortable et Swan craignait qu’ils cassent une roue et qu’ils doivent marché.
Heureusement le Comte la rassura rapidement lui disant que ça ne le dérangeait pas. Cet homme était vraiment merveilleux, en plus d’être tout ce qu’il était, il était tolèrent, lorsqu’il n’y avait personne. Ajouta-t-elle mentalement en repensant à son discours lors de leur rencontre sur le fait qu’elle n’était rien sans père, ni frère, ni époux.
Le séduisant jeune homme s’était alors penché vers elle, sa montre à gousset à la main. Une musique très douce en sortait, elle aimait beaucoup. Swan avisa alors le dessin représentant une femme et une petite fille qui ne devait pas avoir plus de deux ans. La femme était jolie, mais sans plus. Par contre on voyait une profonde gentillesse dans son regard. Cette femme devait être vraiment gentille, la petite fille semblait joyeuse.
Ce qui frappa Swan après un petit moment de contemplation s’était les vêtements de la femme, ils dataient clairement du dix septième siècle. Il avait parlé d’un incendie. Seraient-elles mortes dans le grand incendie qui avait ravagé la ville en 1666 ?
La belle Lady n’avait rien dit, elle ne voulait pas raviver la douleur de l’homme à la longue chevelure blanche. Elle se contenta de lui dire avec sincérité.

- Elles étaient magnifiques. Je comprend qu’elles vous manquent.

La jeune femme serra doucement la main gantée du Comte dans la sienne pour lui montrer sa sollicitude et sa compréhension. Elle espérait pour lui que sa blessure se refermerait un jour. Et qu’il soit heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Mer 13 Aoû - 1:45

Nathanael n'était pas le plus beau de tous les hommes qui puissent exister sur terre, cependant il était d'une loyauté et d'une gentillesse sans faille ! Il arborait une coupe de cheveux de l'époque, c'est à dire coupé court avec une petite moustache sous son nez. Ses yeux étaient de la même couleur que sa chevelure, aussi bruns que l'écorce d'un arbre. Il avait réceptionné les bagages avec cependant beaucoup de difficulté et fut soulagé de voir la jeune femme s'excuser et venir l'aider. Cela ne se faisait pas mais il appréciait le petit geste. Pourquoi tant d'empressement ? Elle était heureuse de voir le Comte Count mais pourquoi donc ? L'aimait-elle donc ? Il haussa les épaules en attachant les bagages, après tout ce n'était pas ses affaires et il devrait plutôt se concentrer sur son travail que sur la Lady au risque de recevoir une punition de la part de son maître. Ses coups de fouet semblaient faire bien trop mal pour qu'il puisse lui désobéir un jour.

Le jeune comte lui avait donc ouvert la portière et l'avait laissé s'installer. Il était toujours autant couvert et n’enlèverait ses couches de vêtements encombrantes lorsque la nuit aura pointé le bout de son nez, en attendant il ne voulait pas brûler vif... ni s'irriter d'ailleurs. Les deux jeunes gens avaient alors pris chacun de leurs nouvelles et bientôt vint une question lui lui fit relever la tête et se redresser sur son siège :

- Une soif Mademoiselle ? Mais de quelle soif parlez vous ?

Oh il n'était pas dupe, il avait parfaitement compris sa question... Ainsi elle savait ou bien le soupçonnait seulement ? Espérons qu'elle ne découvre pas sa nature, il n'aimerait pas se faire poursuivre par des chasseurs. Aurait-elle peur ? Tenterait-elle de le tuer ? Le crierait-elle sur tous les toits ? Non il ne fallait pas.
La belle s'était alors excusée de son accoutrements, le jeune homme s'en fichait. Qu'elle soit habillée comme un homme ou bien comme une femme peu importait, du moment qu'elle se sente bien et à l'aise c'était ce qui était le plus important à ses yeux.
Pris soudain d'une terrible crise de nostalgie il sortit sa montre à gousset et observa le dessin qu'il avait fait d'elles digne d'une photographie de l'époque. Un petit sourire aux lèvres en contemplant les deux femmes de sa vie il avait alors montré le dessin à la Comtesse Carthew, assise en face de lui. Ses paroles lui réchauffèrent doucement le cœur, oui elles avaient été magnifiques... Il serra doucement sa main dans la sienne en hochant la tête.

- Oui elles étaient, comme vous le dites, magnifiques... sublimes...

Dès qu'il parlait d'elles une lueur gisait dans son regard. Il les avait toujours aimé. Alexender était alors pris d'une passion sans borne, oh Dieu qu'elles lui manquaient terriblement !! Sa brûlure de la dernière fois était encore restée. Elle se voyait cependant nettement moins et sa peau se régénérait lentement. Oui il avait fait tomber sa montre à gousset dehors en pleins soleil. La récupérer avait été vitale à ses yeux et il avait plongé le bras en plein soleil. Il avait alors commencé à se consumer mais... Abigaëlle avait été là pour lui prodiguer des soins. Il se frotta alors doucement les mains avant de demander à la Demoiselle :

- Si vous avez froid n'hésitez pas à vous installer à côté de moi, je ne mords pas et ma cape est suffisamment grande pour abriter deux personnes...

Il lui adressa un sourire. Il ne le faisait pas par amour mais surtout car il savait que les humains craignaient le froid. Or ils étaient en plein hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Jeu 14 Aoû - 2:18

Le jeune cocher devait être un peu plus âgé qu’elle, une dizaine d’année, peut être un peu moins. Il avait de courts cheveux bruns tout comme ses yeux et arborait fièrement une petite moustache. Elle se rendit compte qu’elle lu avait donner les bagages un peu rapidement et avait du le surprendre. Surtout que ses valises n’étaient pas légères. La belle Comtesse s’était donc excusé malgré son rang et l’avait aidé avant d’entrer dans la voiture.
Swan avait salué le Comte avec courtoisie. Il s’était excusé pour son départ précipité de la veille au soir. Il avait prétexter avoir alors abusé de l’alcool alors qu’il avait à peine bu, enfin pas plus que de raison. La jeune aristocrate avait donc demandé sans aucune animosité, ni crainte que c’était une autre soif qui avait du le distraire.
La belle jeune femme aux yeux myosotis retira ses gants et retroussa la manche de sa chemise attrapant le couteau qui se trouvait dans sa botte. Il n’était pas en argent, elle savait que les vampires craignaient l’Argent et ne voulait pas mettre le séduisant Comte mal à l’aise. Elle s’entailla assez profondément le poignet laissant couler le sang qui coula doucement le long de sa main.
Elle avait bien vu qu’il avait tout de suite compris.

- Si le vous plaît n’ayez pas peur de moi. Jamais je ne pourrais vous causer de tort. Et je n’ai pas peur de vous, ni de votre soif. Peut être que je le devrais mais ce n’est pas le cas.

Lui dit-elle pour le rassurer avec gentillesse. Non elle n’avait pas peur, elle avait peut être tort mais elle n’avait pas peur. En réalité elle était totalement inconsciente avec son bras ainsi tendu d’où coulait le sang. Si il ne se contrôlait pas et la vidait de son sang ? Ce n’était pas grave, mourir de sa main serait un grand privilège pensait la belle.
Il lui avait alors montré sa montre à gousset d’où s’échappait une douce mélodie très agréable à entendre. Elle avait regardé avec attention le dessin représentant sa femme et sa fille. Sa fille était son portrait, albinos également. Et sa femme n’était pas des plus jolie mais tout de même. Elle lui avait dit avec sincérité qu’elles étaient magnifique. Cela avait semblé lui faire plaisir. Il avait serré sa main et l’avait serré en retour.

- Elles le seront éternellement dans votre cœur Comte.

Lui dit-elle avec gentillesse en plongeant ses yeux violets dans ses perles grises. Ils semblaient s’être animés. Prendre vie. Son cœur se serra, jamais cette lueur ne s’allumerait lorsqu’il parlerait d’elle. Si un jour il parlait de la belle Comtesse Carthew ...
La jeune Lady remarqua une brûlure sur son bras, elle la caressa doucement de ses doigts fins avant d’éloigner son bras en lui souriant tendrement comme une amie le ferait.
Il lui proposa alors de s’asseoir à côté de lui pour qu’il la réchauffe. Il lui dit qu’il ne mordait pas, oh si il mordait mais il n’allait certainement pas le dire.

- Ça serait avec plaisir mais vous semblez avoir déjà très chaud, ma présence contre vous ne ferait que amplifier cette chaleurs. ?

Elle n’avait qu’une envie se blottir contre lui et profiter de sa proposition pour le sentir contre elle, pour respirer son odeur. Mais le bien être du jeune homme passait avant tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Dim 17 Aoû - 15:57

Le jeune Nathanael avait été surpris de voir que la Comtesse daignait s'excuser pour lui avoir passé les valises un peu trop rapidement. Il finit par s'incliner en baisant sa main avant de lui répondre d'un ton chaleureux que c'était lui qui devait s'excuser, il avait montré sa faiblesse à porter seul autant de bagage, elle ne devait pas lui demander le pardon, ce n'était vraiment rien. En réalité il en avait l'habitude. Le Comte Count n'était pas un homme qui participait aux tâches de la maison. Il préparait en revanche ses affaires en avance pour que tout soit prêt en temps et en heure. Il haïssait avoir du retard, maître de l'ombre, qui ne détestait donc pas cela ? Il fallait que tout soit parfait, son maître était un fichu perfectionniste preneur de tête lorsqu'une petite erreur montrait le bout de son nez.
Le comte ne voulait pas comprendre ce qu'elle désirait lui dire, elle parlait de soif mais avait-elle bien compris de quoi il pouvait bien s'agir ? Que c'était d'une telle imprudence ! Il écarquilla alors les yeux en la voyant faire, elle enlevait son gant et retroussait sa manche. Elle finit par sortir un couteau et s'entailla le poignet. Le sang coula. Sa soif de vampire s'empara à nouveau de lui mais il avait bu la veille, ses yeux ne devinrent pas rouges. Ses mains se mirent doucement à trembler. Du sang chaud et tiède... oh du sang humain ! Il avait envi de se jeter sur elle et de boire mais il ne pouvait se le permettre. Le soleil se masqua derrière d'épais nuages. Il enleva alors son chapeau haut de forme et sa paire de lunettes puis il se plaça à genoux devant elle. Il posa délicatement ses lèvres sur sa main la faisant lâcher le couteau d'une main et observa sa blessure. Il se retenait d'y planter ses crocs, Dieu qu'il en avait envi !!! Elle était assez profonde mais rien de bien grave pour la Lady.

Mais de quoi parlez vous donc ? Ne faites plus jamais une chose pareille ! Je n'ai aucunement peur de vous My Lady mais cessez donc de parler de cette soif je ne comprends pas.

Il écarta les pans de sa cape pour attraper le tissus soyeux et blanc de sa chemise. Il la déchira alors dévoilant un carré de peau avant de prendre une petite fiole contenant de l'alcool qu'il portait toujours sur lui. Il badigeonna légèrement le tissus et commença à bander son poignet avec délicatesse tentant d'oublier le sang qui maculait ses mains mais aussi celle de la belle. Qu'il ressentait le besoin de récolter ce précieux liquide ! Il releva la tête vers elle en bandant doucement son poignet :

Je n'ai pas trop serré ? Est-ce que je vous fais mal ?

Il lui avait montré son épouse défunte ainsi que sa magnifique fille, Katherine, comme il les avait aimé plus que tout au monde !! Oui elles vivraient toujours au fond de lui, au fond de son cœur meurtri. Sa brûlure avait été légèrement visible mais il semblerait que la Comtesse l'ait remarqué. Il la laissa faire doucement en détournant légèrement le regard. Il n'avait pas montré sa blessure à Eléanore, elle lui aurait interdit de partir en Ecosse le temps que cela se soigne. Pour se faire il avait besoin de sang humain. Il lui rendit doucement son sourire avant de se mettre à rire :

Voyons ce n'est rien venez donc !

Il ouvrit sa cape et lui tendit élégamment sa main gantée en remettant son chapeau. Les rayons du soleil revenaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Dim 17 Aoû - 22:45

La jeune Comtesse avait laissé le cocher baiser sa main. En réalité elle n’aidait pas vraiment non plus dans sa maison, mais c’était différent ce n’était pas son domestique et elle s’était montré bien trop empressé pour une Lady. Cela pouvait paraître fortement suspect. Et elle ne voulait pas que l’on croit qu’elle partait en vacances avec le Comte Count pour pouvoir faire toute sorte d’interdits. Les aristocrates présents au bal de la veille avait déjà commencé à jaser sur sa proximité avec le séduisant Lord la veille au soir.
La belle aristocrate était alors entrée dans la calèche. Elle avait rebondit sur le mot soif. Elle s’était même ouverte le bras pour voir comment il réagirait à la vue du sang. Elle avait immédiatement vu le désire dans ses yeux. Mais il n’avait pas eu ce reflet rouge comme la veille.
Il s’était précipité et avait retiré son chapeau et ses lunettes pour poser ses lèvres sur sa main délicate, elle lâcha le poignard. Le Comte Count lui demanda alors de ne plus jamais refaire ça et il soutenait le fait qu’il ne comprenait rien à ce qu’elle disait.
Elle se pencha lentement vers ses lèvre et déposa un furtif baiser dessus. Swan se recula en baissant la tête.

- Excusez moi je n’aurais pas du. Mais si le vous plaît cessez de me faire passer pour une folle Comte. Je ne compte pas le dévoilé au monde entier. Et la soif dont je parle est celle du sang. Votre cœur bas si lentement, votre teint est si blanc, vos yeux ont rougis un court instant hier. Et vous avez posé vos lèvres au niveau de ma jugulaire.

Le beau jeune homme avait alors déchiré sa cape et sa chemise pour bandée sa main. Il avait mit un peu d’alcool dessus pour désinfecter et elle poussa un petit gémissement de douleurs à cause de la brûlure que provoquait l’alcool sur les plaies.
Le jeune aristocrate s’inquieta de savoir si il avait trop serré ou non. Elle le rassura d’un sourire.

- Oui ne vous inquiétez pas, merci beaucoup. Je vous offrirais une chemise et une cape en dédommagement.

Le Comte à la chevelure immaculé avait alors montré le dessins de sa femme et de sa fille à la jeune femme aux yeux violets. Elle avait complimenté leur beauté et avait vu une lueur s’allumer dans ses yeux alors qu’il prenait sa main. Elle avait remarqué une brûlure que la jeune femme caressa doucement. Le bel aristocrate lui avait dit de venir s’asseoir contre lui pour se réchauffer. La belle avait tout d’abord refuser de peur de lui tenir trop chaud mais il avait insisté.
Swan s’était donc déplacé pour s’asseoir contre lui profitant de cette chaleurs.

- Merci Comte ...

Murmura-t-elle en posant sa tête sur son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 18 Aoû - 18:11

Alexender n'avait jamais été un homme trop orgueilleux en revanche il aimait les femmes. Leur peau, leur parfum, leurs yeux, leurs cheveux... leurs lèvres, oui leurs lèvres... Si délicieuses, exquises... parfumées, Dieu qu'il les aimait.
La Comtesse arriva et il l'avait salué dignement en baisant délicatement sa main. Il s'était même excusé pour être parti comme un sauvage la veille. Oui cela avait été un départ assez précipité et pas des plus conventionnels. Il s'était haï pour s'être montré aussi faible ! Mais la voilà qu'elle lui parlait de soif ! Et non pas de boire de l'eau ni de l'alcool mais quelque chose de plus subtil et délicieux. Une soif vampirique, le sang. Cependant elle s'était ouverte le poignet pour observer sa réaction. Il savait qu'il ne tiendrait pas bien longtemps. Hier il avait respiré son parfum, sa peau et désormais son sang. Ce liquide si précieux qu'il avait désormais envie de boire, de toucher, de se délecter ! Oh que ne faisait-elle pas ! Elle lui montrait son bras pour qu'il vienne y recueillir le sang. Il s'était alors précipité vers elle pour soigner la blessure. Il avait imbibé un morceau de sa chemise avec de l'alcool pour le coller sur la plaie, cela ne semblait pas faire ralentir le flux de sang qui s'écoulait le long de son bras, elle avait coupé ses veines. Alors qu'il relevait la tête il fit un geste qui le figea. Son cœur s'arrêta presque de battre. Elle venait de poser ses lèvres sur les siennes. Il ferma alors doucement les yeux et répondit légèrement à ce baiser furtif. Ses paroles le surprirent d'autant plus. Il passa une main doucement sur sa joue et s'empêcha de l'embrasser. Il baissa alors les yeux avant de se rasseoir sur sur son siège. Il lui murmura alors :

-Croyez vous réellement à ces légendes urbaines mademoiselle ? Ne vous excusez pas, ce n'est rien, c'était plutôt... hum... agréable. Mais ne vous recoupez pas s'il vous plaît... vous risqueriez de perdre beaucoup trop de sang et de ne pas tenir la route...

Il avait alors bandé doucement son bras, en s'appliquant pour ne pas trop serrer et il finit par lui sourire en entendant ses paroles. Elle avait gémi de douleur, l'alcool faisait-il mal à ce point. Il fronça les sourcils en observant son chef d'oeuvre avant de laisser un petit rire s'échapper de ses lèvres :

-Oh non je vous en prie, ne m'offrez pas une chemise ni une cape, j'en ai pleins d'autres à la maison et j'ai largement les moyens de m'en offrir d'autres !

Sa brûlure lui lançait toujours atrocement mais il finissait par s'y habituer... Un peu de sang humain et tout serait fini ! Peut-être... La belle avait d'abord refusé de s'asseoir à côté de lui puis elle finit par prendre place en posant sa tête sur son épaule.

-C'est avec plaisir Mademoiselle Carthew...

Il glissa son bras autour de sa taille en souriant pour qu'elle soit dans une position confortable et non désagréablement. Il glissa doucement sa main dans ses cheveux avant de fermer les yeux. Le tissus blanc de sa chemise s'imbibait de sang. Il ne put résister plus longtemps. Doucement il prit son bras et enleva doucement le tissus de soie avant d'observer la blessure. Il approcha le poignet de ses lèvres avant de se pencher doucement en avant. Il embrassa alors la peau ensanglantée avant de commencer à aspirer le sang. Doucement il découvrit ses canines et les planta dans sa peau en lui murmurant mentalement :

*pardonnez moi je n'arrive plus à me retenir...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 18 Aoû - 23:01

La belle aristocrate s’était assise en face du Comte. Ils avaient donc commencé leur voyage vers la capitale de l’écosse. Le voyage durerait certainement deux jours si ils s’arrêtaient pour se reposer. Ce qu’il faudrait faire vu que le cocher ne pourrait pas rouler indéfiniment. Le beau Lord avait baiser galamment sa main gantée pour la saluer.
L’homme à la longue chevelure blanche s’était excusé pour son départ plus que précipité de la veille au soire. Il avait prétexté avoir abusé de l’alcool. Mais c’était faux, il avait à peine bu. Elle avait alors soutenu que ce n’était pas cette soif qui l’avait fait partir mais une autre bien plus impérieuse. Il refusait d’avouer, elle avait donc ouverte ses veines pour voir cette envie qui avait brillé dans ses yeux la veille lorsqu’elle s’était coupée, et cette lueur rouge après qu’il ai posé sa bouche sur son cou gracile et délicat.
Elle avait vue cette envie briller dans ses yeux, mais il s’était contenté de bander son bras. La belle jeune femme à la longue chevelure de jais et aux yeux myosotis avait embrassé furtivement le bel aristocrate. A sa grande joie il ne l’avait pas repoussé et il avait répondu à son chaste baiser.
Swan s’était rapidement excusé gêné et l’avait supplié de ne plus démentir. Il avait répondu qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser et que son baiser avait été agréable. Son cœur s’emplit de joie et elle du se retenir de ne pas rougir. Elle eu honte lorsqu’il lui demanda si elle croyait à ces légendes. La belle baissa la tête honteuse.

- Pas avant de vous connaître, mais veuillez m’excuser ... je me suis trompé et je suis désolé si je vous ai insulté Comte Count.

Avait murmurer la séduisante femme. Lorsqu’il avait désinfecter sa plaie elle avait poussé un petit gémissement de douleur, ça brûlait et elle avait été plus surprise qu’autre chose en réalité. Il lui avait demandé de ne pas lui offrir de chemise ni de cape, il en avait suffisamment. Le bel aristocrate l’avait invité à s’asseoir contre lui, ce qu’elle avait finit par faire. Se blottissant contre son corps souple et musclé elle avait appuyé sa tête sur son épaule. Le Comte avait entouré sa taille de son bras ce qui l’avait fait doucement frémir alors qu’il passait sa main dans ses longs cheveux noirs.
Soudain le beau jeune homme prit doucement sa main et défit la bande, elle ne comprit pas mais soudain il la mordit et commença à aspirer le sang de la belle.
Swan avait poussé un cris de plaisir mêlé à de la surprise lorsqu’il l’avait mordu qu’avait certainement entendu le cocher à sa grande honte. Les gens jasaient déjà mais là s’en était finit de leur réputation ...
Quelle étrange sensation, une chaleur l’envahissait et la belle aux yeux myosotis se mit à haleter. Elle avait l’impression qu’ils partageait une relation charnelle en plus intense. C’était exceptionnel. Il s’excusa de faire ça. Allait-il la vider de son sang et retrouverait-on son cadavre dans la campagne ? En tout cas elle n’avait pas peur.
La jeune aristocrate avait rejeté sa tête en arrière profitant du plaisir. Elle murmura faiblement le prénom du Comte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 18 Aoû - 23:41


Le jeune homme était désormais assis en face de la belle Comtesse. Les salutations avaient été joyeusement ou presque faites. Ils avaient vite commencé à parler tout d'abord pour la bienséance puis ensuite par intérêt. Le bel aristocrate devait bien l'avouer, elle en avait du cran pour parler ainsi ! Elle lui parlait d'une soif différente des autres, il avait alors demandé laquelle en espérant qu'elle ne se rende compte de rien mais elle le désarçonna. Elle le savait, elle avait découvert la vérité. C'en était fichu de lui, de sa réputation, on le brûlerait vif mais au fond... Est-ce que cela importait à ses yeux ? Bien peu, il avait toujours eu une réelle envie de mourir. Oh oui, rejoindre sa fille et son épouse pour enfin les serrer à nouveau dans ses bras mais... Elles étaient au Paradis et lui partirait en Enfers... Non il devait se racheter ! Pour elle ! Pour être à nouveau à leur côté et les aimer encore plus fort que durant leur vivant. Elizabeth... Katherine... * oh mes anges je vous aime tant... je vous retrouverais... je vous reviendrais *
Ce qui l'avait certainement le plus surpris fut son baiser puis ses excuses précipitées... pourtant cela n'avait pas été désagréable mais de sa part cela n'avait pas été un geste amoureux. Non il ne l'aimait pas du moins c'était ce qu'il pensait au fond de son cœur. Il aimait Abigaëlle !
Pourtant elle avait baissé la tête... En réalité il tentait de cachait sa nature mais... Elle semblait avoir touché la vérité du bout des doigts. Comment avait-elle fait ? Son esprit était aiguisé et pleins de sens. Oui cette femme savait réfléchir.

- Ne vous excusez plus Mademoiselle... ce n'était pas une insulte ne vous en faîtes pas...

L'alcool lui avait fait mal, oui elle avait gémi de douleur... pauvre humaine il se montrait décidément trop brusque avec elle ! L'attirant contre lui il caressa doucement ses longues et belles boucles noires si différentes de la chevelure de la belle Abigaëlle. L'envie avait été trop forte, le désir de boire le submergeait. Elle aurait du rester à sa place. Lentement il lui enleva le bandage de son poignet pour le poser sur ses lèvres. La morsure avait été délicate. Il ne prenait pas de grandes gorgées mais quand même ! Son cœur se mit à battre plus fort lorsqu'il entendit son cri de plaisir. Il la serra un peu plus contre lui en drainant son flux vitale, fermant les yeux. Elle rejeta la tête en arrière, c'en était beaucoup trop pour lui bien trop sensible aux charmes des femmes mais aussi au sang des humaines. Il retira ses canines de sa peau doucement avant d'enrouler ses bras autour de sa taille et de la faire s'asseoir sur ses cuisses face à lui. Il plongea alors sa tête dans son cou glissant ses mains dans son dos. Il était enivré par sa beauté, son odeur... Son goût ! Doucement il perfora son cou et commença à aspirer de nouveau du sang. Il se collait à elle et la serrait contre son torse. Une main se posa dans le cou de la belle maintenant sa nuque tandis que l'autre la tenait par la taille. Il ferma les yeux les membres tremblant. Le liquide chaud coulait dans sa gorge... Enfin il se retira doucement et déposa un baiser sur sa blessure puis à la base de son cou avant de remonter vers ses joues :

- Mon Dieu Swan pardonnez moi... Je... je ne voulais pas...

Il s'en voulait terriblement, il avait été plus que faible et avait pris une grande partie de son sang. heureusement il s'était arrêté à temps, il ne l'avait pas tué... Dieu merci non!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Mar 19 Aoû - 0:42

Swan se demandait pourquoi le beau jeune homme n’avouait pas. Pensait-il qu’elle irait le crier dans les rues, qu’elle organiserait une chasse aux sorcière. Ne l’avait-elle donc pas assuré de son amour pour lui qui la torturait ? Pire, peut être pensait-il qu’après elle serait capable de le faire chanter l#obligent à se marier avec elle ou elle le dénoncerait ? Si c’était le cas elle en était peiné. Elle aimait cet homme plus que tout, mais la belle recherchait la vérité. Et la jeune aristocrate aurait aimé partagé une chose avec lui ... un secret...
Elle se trouvait futile et puérile . La belle avait soutenue sa théorie, mais il niait toujours avec vigueur. Swan s’était ouverte une veine laissant le sang couler. Il l’avait soigné. C’était vraiment gentil de sa part comme acte. La jeune Comtesse avait alors embrassé le séduisant Lord, il avait été rapide. Mais elle y avait mit tout son amour qu’elle ressentait pour lui. Lui elle avait bien vu qu’il n’était que affectueux et rien d’autre.
La belle s’était rapidement excusé de l’avoir embrassé et certainement insulté. Oh comme elle s’en voulait. Elle s’était certainement faite des idées.

- Si je suis désolé, j#ai inventé n’importe quoi. Je vous en pris pardonnez moi.

Le supplia-t-elle avec tristesse. Il lui avait montré le dessin de sa femme et de sa fille. Elles étaient belle, mais Swan se rendit compte qu’elle était jalouse. Jalouse d’une morte. Jamais il n’y aurait autant d’intensité dans son regard lorsqu’il parlerait d’elle. Jamais elle porterait son enfant. Un homme l’aimera-t-il un jour ? Elle en doutait fortement. L’alcool lui avait fait mal alors qu’il la soignait, une fois qu’il eu finit elle le remercia en le regardant gentiment.

- Merci de prendre soin de moi Comte Count.

La jeune femme s’était blottie dans ses bras partagé entre plaisir et tristesse. Elle était heureuse d’être dans ses bras mais en même temps cela lui faisait de la peine que cette étreinte soit à peine amicale. Oh mais pourquoi aimait-il cette femme au visage si angélique ?
Swan avait fermé les yeux sous la caresse du jeune homme, si elle avait été un chat elle aurait certainement ronronner de plaisir.
Le bel aristocrate avait saisi son bras et l’avait mordu. Avalant son flux vital ce qui lui fit pousser d’abord un cris. Elle avait rejeté sa tête en arrière sous le plaisir que lui procurait la morsure. Elle l’avait laissé l’installer sur ses genoux. Il l’avait alors pris à la gorge. La belle aux yeux myosotis gémissait de plaisir tout en passant ses mains sous sa chemise par instinct. Les sensations que cela lui procurait était magnifique et exceptionnel.
Il la mena à l’extase alors qu’il continuait de boire son sang, elle tremblait sur ses genoux de plaisir.
Le jeune Lord se mit à s’excuser. Elle était terriblement affaibli et était retombé dans ses bras, s’appuyant contre son torse en haletant.

- Ne vous excusez pas Comte. N’est ce pas pour cela que je me suis entaillé la peau en premier lieu ? Et vous m’avez mené à l’extase ... je ne peux que vous remercier.

Elle aurait préféré qu’il la mène au tréfonds du plaisir autrement mais c’était mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Mar 19 Aoû - 23:16


L'élégant aristocrate se sentait presque cerné, elle découvrit petit à petit sa nature, qui il était réellement et ça il ne voulait pas que ça se produise, il avait bien trop peur de ce qu'elle pourrait faire après. Elle pourrait peut-être le menacer, ou bien avoir réellement peur et il n'avait que deux solutions en tête, soit en faire son calice en manipulant ses pensées soit... la tuer. Il ne voulait pas en arriver à de telles extrémités d'autant plus qu'il commençait à bien l'apprécier. Elle avait un esprit fin, intelligent et aiguisé, cela l'intéressait il aimait avoir de la conversation et autant dire que quand elle provenait d'une femme cela l'intéressait d'autant plus. Les hommes l'énervaient au plus haut point, du moins tous les hommes sauf ses domestiques.
Elle avait cependant fait une grosse erreur, elle s'était coupée les veines et lui tendait le poignet. Il l'avait alors soigné, non il ne pouvait pas se laisser aller à ce doux plaisir sanglant...La Demoiselle aux vêtements d'homme s'était permise de l'embrasser. Alexender avait légèrement répondu à son baiser mais il ne fallait pas s'y trompait il aimait Abigaëlle, ce n'était qu'une preuve d'affection quoiqu'il avait bien apprécié... Elle lui disait alors qu'il était un vampire en énumérant les faits. Il ne devait pas lui dévoiler la vérité. Doucement il posa sa main sur la sienne :

- Non ne vous excusez pas, cela m'intéresse... Que savez-vous de ces créatures Lady Carthew.. ?

Elizabeth... La seule femme de sa vie. Elle hantait encore ses nuits. Au fond pourquoi courtisait-il une jeune fille ? Pour oublier son épouse ? Non jamais il ne le pourrait... Comment par ailleurs aurait-il bien pu faire. Même morte il était à elle et l'aimait à la folie. Combien de fois avait-il demandé son retour au Seigneur ? Combien de fois avait-il également demandé la mort ? Il n'aurait su le dire exactement... Et cette petite fille qu'il avait tant bercé dans ses bras et qui n'avait pas eu le temps de grandir... oui cette petite fille qui était de son sang... Elle était morte elle aussi, et avec son épouse ! Il se souvenait encore de leurs corps calcinés. Sa gorge se noua doucement et ses yeux brillèrent de tristesse puis de rage. Il était un lâche ! Il papillonna des yeux :

- Excusez moi j'étais ailleurs...non ne me remerciez pas c'est normal après tout...

Lorsqu'elle se blottit dans ses bras il fut incapable de se retenir... tout ce sang... il avait enlevé son bandage et lui avait mordu le poignet. Quelques secondes plus tard il la fit monter sur ses cuisses et commença à se nourrir à son cou. Il sentait son plaisir... lui se délectait de ce sang chaud et humain. Il gémit lorsqu'elle passa ses mains sous sa chemise et continua de la drainer doucement en l'affaiblissant. Elle atteint l'extase au bout de moins d'une minute seulement et il dégagea ses crocs de sa peau. Enfin elle s'échoua sur son torse en s'y appuyant doucement. Il s'était alors excusé. Ses joues prirent une teinte rosée inhabituelle tandis qu'il baissait la tête honteux :

- Non non... pardonnez moi, j'ai été trop faible pour résister. Promettez moi seulement de garder ceci pour vous...je ne voudrais pas...

il ajouta alors :

- je ne pense pas que vous me trahiriez un jour mais... je n'aurais aucun mal à éliminer ceux qui me posent problèmes si vous voyez ce que je veux dire.

Il s'arrêta un instant en léchant ses deux blessures pour qu'elles disparaissent et finit par lui murmurer :

- Maintenant reposez vous... s'il vous plait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Sam 23 Aoû - 15:04

Elle jouait avec sa vie et s’en rendait compte. Pourquoi faisait-elle cela ? Pourquoi tentait-elle la mort car si elle disait vrai alors il la tuerait certainement. Et dans d’affreuses souffrances. Mais en même temps qu’avait-elle à perdre ? Rien. Elle n’était pas marié et n’avait pas d’enfants ni d’amis. Pourquoi alors ne pas laisser sa curiosité parler. Surtout avec cet homme. Oh dieu qu’elle l’aimait. Mais malgré cela aucun avenir avec lui n’était possible. Elle se rendait compte déjà de l’honneur qu’il lui faisait en acceptant qu’elle fasse le voyage à ses côtés.
Swan allait devoir loger à l’hôtel en attendant de faire l’acquisition d’une demeure et de la faire meubler ainsi que de recruter le personnel nécessaire au bon fonctionnement d’un manoir. Peut-être logeraient-ils dans le même. Elle l’espérait mais en même temps quel intérêt ? Le séduisant Comte semblait être un homme fidèle et n’allait certainement pas changé juste pour ses beaux yeux violets.
La jeune femme avait envie de pleurer. Cependant elle retenait vaillamment ses larmes devant le beau Lord.
Elle l’avait embrassé. Mais quel bêtise ! Le contacte de ses lèvres si douces contre les siennes lui manquait déjà. Mais pourquoi e´tait-elle donc tombé amoureuse de cet homme inaccessible ?
La belle avait finit par s’excuser à cause de sa sottise et de son insistance ridicule.
Le bel aristocrate lui demanda ce qu’elle savait de ses créatures. Swan se tordit doucement les mains avant de répondre en baissant les yeux.

- Je sais qu’elles ne supportent pas le soleil. qu’elles boivent du sang humain ce qui leur permet d’être immortelle. Que leurs yeux rougissent lorsqu’elles ont soif. Et qu’elles peuvent séduire n’importe quel humain grâce à leur beauté. Que la seule chose qui puisse les tuer est de leur enfoncer un pieu d’argent dans le cœur ou de les brûler ... Mais ce ne sont que des histoires que j’ai lue dans des livres.
Excusez moi je suis ridicule.

Le rouge avait commencé à teinter ses joues habituellement nacrée alors qu’elle n’osait croiser le regard anthracite du Comte Count.
Ils en étaient venus à parler de sa première épouse et de sa fille, morte dans un incendie. C’était une histoire terrible et le rendait encore plus inaccessible. Il avait aimé cette femme et l’aimait toujours vu la lueur dans ses yeux gris. La jeune femme était resté silencieuse, elle voyait sa colère et sa tristesse mais ne savait pas quoi dire pour le réconforter. Cela lui faisait du mal de voir cet homme si beau et si intelligente triste. L’élégant homme à la chevelure blanche s’excusa, il était ailleurs lui dit-il, plongé dans ses souvenirs. De cette femme qu’il aimait ....
Swan s’était donc blottie dans ses bras profitant de cette proximité même si elle savait que pour lui ça ne signifiait rien et qu’il s’en fichait. Elle allait lui dire quelque chose lorsqu’il saisi son bras. La séduisante jeune femme ne comprit pas pourquoi il défaisait son bandage. Voulait-il vérifier quelque chose ? Elle sursauta lorsqu’il la mordit et poussa un cris de plaisir mêlé à de la surprise. Elle avait un peu honte, cette vague de plaisir qu’elle ressentait, poussant des petits gémissements que le cocher devait entendre. Le Comte qui était donc bien un vampire l’avait fait asseoir sur ses genoux et buvait maintenant à sa gorge. Il avait finit par lui faire attendre l’extase en quelques minutes. En même temps cela faisait si longtemps qu’elle ne s’était pas abandonné au plaisir de la luxure.
Le bel aristocrate s’excusa de sa faiblesse. Elle lui pardonnait bien sur, après tout elle l’avait cherché. Il lui demanda également de ne rien dire à personne. Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il lui fit comprendre que dans le cas contraire il la tuerait. Des larmes se mirent à couler du visage de poupée de Swan. C’était affreux à un point inimaginable que l’homme pour qui vous donneriez votre vie et que vous aimez à en devenir folle vous menace de prendre votre vie. Qu’il doute de vous à ce point ...

- Je ne vous trahirais pas ...

Ce contenta-t-elle de murmurer faiblement en continuant de verser des larmes, mouillant la chemise du jeune homme aux yeux gris. Elle fit ce qu’il lui demanda en restant sur ses genoux, ses mains qu’elle avait retiré de sous sa chemise posé simplement sur son torse. Elle ferma les yeux espérant pouvoir s’abandonner dans les bras de Morphée, mais il ne vint pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Ven 29 Aoû - 20:34

Alexender Count était un homme qui désirait plus que tout être fidèle à sa bien aimée, c'était une éthique, une valeur qu'il s'efforçait de conserver malgré tout ce que pouvaient dire les hommes de son époque. Oh non... Peu d'hommes restaient désormais loyales à leur épouse, il ne se contentaient pas d'une seule et unique femme mais bien de deux ou trois maîtresses et de quelques catins. Entre temps ils avaient des enfants illégitimes qu'ils s'efforçaient de cacher tout en faisant prospérer ceux de leur femme. Le jeune homme n'aurait jamais aimé être dans une pareille situation un peu trop complexe à son goût. Il sortit alors de ses pensées, la demoiselle s'était coupée le poignet. Mais à quoi pouvait-elle bien jouer ? Désirait-elle mourir ? Alexender ne savait plus où se mettre, la vue du sang l'oppressait, il aurait presque eu envie de se jeter sur son poignet et d'entamer sa métamorphose en cadavre mais il ne le pouvait pas. Il avait encore, et heureusement toute sa tête, et ne voulait pas faire du mal à une Lady. Peut-être que si elle avait été un homme il s'en serait moqué et aurait pris son sang jusqu'à la dernière goutte pour le savourer... un sang chaud et humain oh oui il aimait ça. C'était nettement plus agréable qu'un sang froid et immortel. Eléanore avait un flux vital délicieux, il le lui avait dit de nombreuses fois durant leur longue vie mais... il avait ni la texture ni le goût ni l'odeur de celui d'un humain.

La délicate demoiselle retenait ses larmes, et il le voyait. Pourtant elle avait eu l'audace d'oser embrasser ses lèvres délicates. Il lui avait rendu faiblement son baiser, il devait rester fidèle. Elle s'était alors inlassablement excusée, elle se doutait de sa nature mais le jeune homme démentait à chaque fois ses propos. Il ne pouvait pas lui dire la vérité, seule Abigaëlle, Eléanore et Ludwig la connaissait. Le reste ? Il s'en fichait. Pour lui les humains insolents n'étaient que du bétails. Mademoiselle carthew avait été la seule humaine pour le moment à avoir réussi à capturer son attention. Le jeune Comte avait alors désiré savoir : que connaissait-elle des vampires ? Il eut un petit sourire en entendant ses propos. Il l'écoutait alors avec attention ne quittant plus son regard du sien. Pieu d'argent, soleil... sang humain, yeux rouges, beauté irrésistible, elle avait raison mais oubliait certaines choses.

- Puis me permettre de rajouter quelques petites choses ? J'ai lu moi aussi quelques livres à leur sujet. Toutes ces créatures ne sont pas des plus belles, nous avons l'exemple des Nosferatus, vampire de l'imagination populaire. Laideur, saleté, vie dans les égouts mais de très bons manipulateurs ! De plus vous avez oublié l'eau bénite et certains objets religieux. Le soleil les consume en effet, je ne puis le nier après tout ce sont des enfants de la Lune n'est-ce pas ?

La discussion avait rapidement dévié sur sa première épouse, cette femme qu'il avait aimé plus que tout et que pour rien au monde il ne cesserait d'aimer. Au fond, même Abigaëlle ne pourrait prendre sa place dans son cœur. Même morte elle en était la souveraine, la propriétaire de son âme... Cette femme radieuse, irrésistible et cultivée. Pas la plus belle mais une femme formidable ce qui, en outre, dans ce monde, était si rare.
Ayant peur qu'elle attrape froid il lui proposa alors de venir se blottir dans sa veste. Il avait enlevé ses lunettes teintées ainsi que son chapeau haut de forme puisque le soleil s'était dissimulé derrière d'épais nuages de cotons grisâtres. Cependant il n'avait pas pu résister, ce sang avait été à sa portée ! Il le narguait ! Il avait alors enlevé son bandage pour la mordre ce qu'il avait fait à merveille. Son cri de plaisir le fit frissonner. Le cocher sursauta et fronça les sourcils, en voilà des manières ! Il l'avait alors attiré sur ses genoux pour boire à son cou. Bien vite elle atteint l'extase et il enleva ses canines acérées de sa peau. Il passa doucement ses mains dans son dos et la prévint que si elle ne disait ne serait-ce qu'un seul mot à ce sujet il la tuerait. Ce n'était pas une menace, simplement il avait besoin de se protéger des humains, des chasseurs de vampires. Elle commençait à pleurer. Il s'en voulut immédiatement et passa ses mains fines, froides et délicates dans ses cheveux. Il embrassa sa joue doucement lui demandant de dormir. Elle ne le trahirais jamais... gentille fille. Voyons qu'elle n'arrivait pas à dormir il continua de frictionner son dos doucement en posant sa lourde veste sur ses épaules. Il murmura alors :

- Je n'ai rien contre vous Lady Carthew, je veux simplement assurer ma sécurité... vous vouliez me parler juste avant que je vous morde comme un sauvage, je suis tout à vous My Lady...

Il embrassa à nouveau sa joue pour l'encourager à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Ven 5 Sep - 19:15

La belle jeune femme gardait les yeux dans le vague. Les mêmes pensées habitaient es deux jeunes gens à la beauté stupéfiante. Cela lui faisait de la peine. Pourquoi était-elle tombé amoureuse du seul homme voulant rester fidèle à sa compagne qui n’était même pas sa femme en plus ? Et qui ressemblait encore à une enfant.
Swan avait essayé de lui arracher la vérité et avait finit par s’ouvrir le poignet et le sang se mit à couler. Elle voyait la gêne de l’homme à la longue chevelure blanche. Oui elle se fichait de mourir et si cela devait arriver autant que cela soit de sa main. La vie n’avait aucun attrait pour elle, les gens ne l’aimaient pas la trouvant scandaleuse de vivre ainsi seule et de ne pas être marié. Et elle en avait assez de ces histoires d’une nuit qui se passait sans une parole. Sans aucune tendresse et où on la laissait au petit matin ou on la mettait dehors avant que la femme de l’homme en question rentre.
La belle Comtesse l’avait embrassé avec douceur avant de se mettre à s’excuser de raconter n’importe quoi, de l’avoir embrasser. D’une certaine manière elle aurait presque préféré qu’il la repousse. Au moins cela aurait été clair.
Le beau Lord lui demanda alors de lui expliquer ce qu’elle savait de ces créatures de la nuit ce qu’elle fit en baissant les yeux. Elle l’écouta ajouter des choses avec étonnement.

- Vous semblez en savoir beaucoup sur ce sujet vous aussi Comte Count. Mais j’avoue ne pas me souvenir de tout cela. Mais oui ce sont des enfants de la nuit et de la lune, comme vous dîtes. La nuit est une chose magnifique.

Murmura-t-elle pensivement sans oser le regarder dans les yeux.
Il avait commencé à parler de sa première femme et de son épouse. Swan avait donc répondu avec politesse et sincérité malgré la tristesse que cela lui causait. Elle n’aurait peut être pas du faire ce voyage avec lui. Cela ne faisait qu’amplifier sa souffrance... Mais aurait-elle supporter de rester loin de lui pendant aussi longtemps ? Et qui dit qu’elle aurait pu le revoir un autre jour ? Peut être pas avant de longs mois ... La superbe femme aux yeux myosotis en serait morte de chagrin et de regrets.
La jeune aristocrate alla se blottir dans ses bras et huma son odeur masculine avec plaisir. C’était rassurant. Et il lui tenait chaud. La belle avait donc voulue lui dire quelque chose, se sentant en sécurité dans son étreinte, mais il l’avait mordu pour aspirer son flux vital.
Il lui avait procurer un plaisir se rapprochant de celui de la luxure mais pourtant si différent. Il lui avait fait atteindre l’extase.
Maintenant alors qu’elle reposait contre son torse, toujours sur ses genoux, ses longues jambes fines pendant dans le vide elle avait les joues rougies par la honte et les larmes coulaient silencieusement sur son visage de porcelaine.
Le beau Lord la tuerait si elle disait quoi que ce soit. Swan crut presque entendre son cœur se briser lorsqu’elle entendit ses paroles.
La belle avait caché son visage contre son torse alors qu’il lui intimait de dormir et finit par sentir le poids de sa veste sur ses frêles épaules. Ses baiser lui faisaient mal tout comme ces paroles d’une certaine manière.
Elle lui répondit avec sincérité ayant oublier les paroles qu’elle avait faillit prononcer.

- Je ne sais plus ...

Ainsi sur ses genoux entrain de se faire câliner elle avait l’impression de n’être qu’un animal domestique. On prenait ce qu’on voulait de lui, ici son sang, puis après on la câlinait pour finalement la rejeter quand on en avait assez.
N’était-elle que cela pour lui ? Une source de distraction ? De nourriture ? Ne valait-elle donc pas plus que du bétail ? Elle avait l’impression que dans quelques minutes il la ferait descendre de ses genoux lui disant qu’il devait être fidèle à sa gamine de compagne.
Et lui parler de sa première épouse et de sa fille tout en sachant qu’elle était amoureuse de lui n’était ce pas d’une cruauté sans nom ? Tout comme la mener au plaisir pour après la menacer de mort et lui faisant comprendre d’une certaine manière qu’elle n’aurait jamais rien d’autre. C’était si maladroit ... si cruel ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Count

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas...

Feuille de personnage
Race: hybride (vampire/démon)
Relations:
En couple avec: Abigaëlle

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 20 Oct - 11:59

Alexender ne désirait pas faire de mal à Abigaëlle, elle avait vécu assez de choses traumatisantes lors des relations de couple pour une femme. Les hommes abandonnaient vite leur compagne pour une autre parfois plus ou moins belle, avec un caractère plus ou moins trempé ou bien tout simplement pour changer de vie. Certains s'intéressent plus particulièrement à l'argent tandis que d'autres pensent avoir croisé l'amour de leur vie alors qu'il n'en est peut-être finalement rien de tout cela. Non le jeune Comte ne voulait pas faire parti de ces hommes. Il ne l'avait pas fait pour sa belle Elizabeth, il ne le ferait donc pas pour elle. Cela allait à l'encontre de ses principes. Et le fait même de se retrouver avec une aristocrate seul dans un carrosse ne lui convenait pas. Comme tout homme il pouvait céder à ses désirs ou bien aimer et ça il ne le voulait plus.

Chose des plus incohérentes, la Demoiselle s'était littéralement coupée les veines et le vampire avait réussi à résister ! Ce qui en soi était un petit exploit puisqu'il s'agissait d'un sang chaud et humain et qu'à son château ses calices n'étaient d'autres que des vampires au sang délicieux certes mais moins nutritifs et froid. Cependant il avait laissé la belle l'embrasser, pourquoi avait-il répondu au baiser de cette Comtesse ? Peut-être n'aurait-il jamais dû. Elle l'aimait, il en était certain, elle le lui avait dit... Oui elle le lui avait dit lors du bal masqué qu'elle avait organisé. Pourquoi s'était-il montré si méprisant lors de leur première rencontre ? Peut-être que le ton qu'elle avait employé pour s'adresser à l'ange ne lui avait pas plus. Oui il s'agissait très certainement de tout cela, qu'est-ce que cela aurait pu bien être d'autre ? Il n'avait eu aucun problème avec elle auparavant. En réalité il ne la connaissait même pas. Peut-être l'avait-il déjà croisé une ou deux fois mais il ne s'en rappelait plus. En réalité pendant deux siècles Alexender était entré dans une phase de nostalgie. Les femmes, à part Eléanore, ne l'intéressaient plus vraiment. Seule la belle avait réussi à captiver son regard... mais il la connaissait depuis si longtemps... Il aurait tout fait pour elle, quitte à lui donner sa vie et mourir sous son corps. Oui il s'était donné à cette femme qui l'avait aimé plus que tout au monde, mais voilà, qu'en était-il de lui ? Ressentait-il quelque chose pour la belle rousse ? Il ne le savait pas, cela restait encore abstrait. Peut-être était-ce en fin de compte de l'amour ? Comment aurait-il pu le savoir lui qui n'avait plus aimé pendant deux longs siècles de quasi-inexistence ?
La discussion avait débouché sur les créatures de la nuit. Alexender avait complété certaines choses, bien évidement qu'il s'y connaissait il était un sorte de mélange entre deux choses inhumaine qui donnait un être lunatique, incapable de vivre le jour et assoiffé de sang tout comme lui... Avec une aile manquante également. Doucement il se pencha et plongea son regard dans le sien :

- Je ne trouve pas vraiment que la nuit est une chose magnifique Mademoiselle, à cause de mon albinisme les rayons du soleil m'affectent beaucoup mais je donnerais tout pour revoir à nouveau le soleil comme vous le voyez tous les jours Mademoiselle Carthew... C'est un astre qui me manque, qui crée un vide en moi.

Mais Alexender avait fini par craquer, comme tout vampire l'odeur et la vue du sang l'attirait. Il en avait ressenti le besoin... la pauvre femme qui avait du se faire mordre. Cela l'avait plu au départ. Elle avait aimé ça au point d'en gémir de plaisir. Il lui avait fait ressentir l'extase, il lui avait montré le baiser du Vampire. Lui même avait aimé ça, il y ressentait toujours un plaisir qui lui faisait frôler l'extase. Entendre ses compagnes ressentir la même chose que lui le réjouissait très souvent mais ce sang... Ce sang si chaud et délicieux que peut être celui d'un humain... cela lui prodiguait tant de bien être. Cependant lorsque tout fut terminé, pour sa propre sécurité et celle de ses domestiques, il lui demanda de ne rien dire à personne, sinon il aurait été obligé de la tuer. La culpabilité s'échoua soudainement sur ses épaules il l'avait faite pleurer. Cette femme l'aimait donc vraiment... Et il s'emmêlait encore les pinceaux, faisant redoubler ses larmes et alourdir son coeur. Bon sang il devait arrêter de se montrer trop direct!!! Il n'avait jamais été doué avec les sentiments et pour parler aux personnes... il devrait apprendre à avoir plus de tact, cela semblait la détruire... Doucement il lui fit relever le visage et caressa ses joues. Il embrassa son front et la couvrit avant de lui murmurer :

- Pardonnez moi mademoiselle... je me suis montré des plus inconvenant et maladroit, je ne voulais pas vous faire pleurer... Je m'en veux. Je devrais peut-être mieux m'expliquer... je ne suis pas le seul être à se nourrir du sang d'humain, j'ai deux calices également vampires qui m'attendent au château... Je ne voudrais pas que cela vous échappe et si cela par malheur arrivait ces deux jeunes gens seraient exécutés...

Doucement il posa ses lèvres sur les siennes et la fit s'allonger sur la banquette :

- je vous fais du mal n'est-ce pas ? Vous pouvez me le dire vous savez... J'ai mal de vous faire souffrir... je ne voulais pas...

Il la ramena contre lui doucement et la serra contre son torse :

- Je n'ai pas été des plus agréables avec vous depuis le début, laissez moi me rattraper... Swan...

Il l'avait appelé par son prénom ce qui dérogeait à tous ses principes mais il ne voulait plus la faire pleurer cela lui brisait le cœur à un point qu'elle ne pouvait se l'imaginer. Il s'en voulait de la faire souffrir, il aurait aimé qu'elle lui sourit doucement. Il écarquilla les yeux en lisant ses pensées et glissa à son oreille doucement :

- Ne pensez pas ainsi Swan, vous êtes ni du bétail, ni un animal... vous êtes une femme tout à fait charmante, dont l'intelligence se lit dans votre regard, qui me séduit terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaëlle Talboth
Admin
Admin
avatar

Messages : 1067
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 21
Localisation : À toi de le découvrir...

Feuille de personnage
Race: Ange
Relations:
En couple avec: Alexender

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 26 Oct - 0:40

On verrouille le sujet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan A. Carthew

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/05/2014
Localisation : Tu ne m'as pas encore vu ?

MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   Lun 26 Oct - 11:54

Non s'il te plait, je n'ai pas beaucoup de temps, mais je compte revenir un jour donc laisse le actif Abigaelle si tu le veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage en Écosse [Pv Alexender]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage en Écosse [Pv Alexender]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une poussette de voyage et pas chère vous avez ça ?
» Lit de voyage bulle pop up SAMSONITE
» transat de voyage
» long voyage pour nourrisson de 6 mois
» Voyage en Thaïlande avec une 3ans 1/2 et un 6 mois!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler rpg  :: Londres :: Habitations-
Sauter vers: